Paysages en dialogue

Il est 10h du matin et c’est plein d’entrain que nous ouvrons la marche. Les sourires font honneur au beau temps qui nous gâte, tout ça annonce une balade riche en bonne humeur. Le début de la randonnée est le moment opportun pour Thierry, habitant de La Lande de Goult et amoureux de sa commune, de nous faire part des petites légendes et histoires du village. La Lande de Goult ? Glande de Loup ? Le loup était là ? Mais où est-il maintenant ?… Nous voici dans la forêt d’Ecouves, les chemins creux nous cachent encore les vestiges de nos ancêtres et les preuves d’une activité agricole présente jadis. 

 

Plus on avance, plus la présence de la faune se fait savoir, au grand bonheur de Nicolas, notre shooter d’animaux (shoot photo!). Il nous a appris à différencier des empreintes, reconnaître différentes espèces… Après une escale à la ferme de la Tuilerie où nous avons rencontré Sylvain Cosson, membre de l’association Terre de liens et suite au referendum pour déterminer si nous devions nous arrêter ou pas à la foire aux chevaux, nous voilà en route vers la pause pique-nique. Deux kilomètres plus loin et 200 gargouillements plus tard, Sylvie et Christian nous accueillent dans leur joli jardin rempli de charme où il faisait bon déchausser les chaussures et jeter son bâton. Les sandwichs sont les bienvenus et les sourires sont toujours présents sur les visages des randonneurs.

 

 

Le repas fini, il est temps de repartir. C’est maintenant au tour de Jean-Yves Simon, lui aussi habitant de la commune et technicien de l’Office National des Forêts de nous parler de sa forêt. On en apprend beaucoup sur les arbres, leurs différences, leurs différents parcours. On a vraiment en face de nous un professionnel et surtout un grand passionné de sa forêt qu’il parcourt de sentiers en sentiers depuis 35 ans.

 

La dernière partie de la balade est maintenant l’occasion pour Nicolas Blanchard, alençonnais, de nous faire part de sa passion pour la photographie animalière et des rencontres qu’il a pu faire en Ecouves. Et il n’est pas venu les mains vides ! Nous avons pu observer de près des bois de cerfs, des plumes de différentes espèces, quelques clichés qu’il a pu immortaliser sur le territoire et tout son attirail technique digne d’un soldat commando, camouflage oblige ! Il est temps maintenant de rentrer au chalet, mais pas sans passer par le prieuré de Goult riche en histoire ainsi que par la chapelle St Michel qui nous offre du haut de sa butte une vue inqualifiable sur le territoire de la Lande de Goult et ses environs. Une dernière descente, et nous voilà à notre point de départ, c’est des images plein la tête, avec de nouvelles connaissances, un petit mal de jambes (il ne faut pas le nier) que nous nous préparons à passer une soirée autour d’un bon buffet de produits locaux et en compagnie de musiciens afin de finir la journée sur une bonne note.

MG

 

Les commentaires sont fermés.