Causerie en images à la Marpa de Mortrée

Quel meilleur moyen pour comprendre les transformations du paysage qu’à travers les témoignages de nos ainés ? Eux, acteurs sur le terrain depuis bien 80 ans pour la plupart, sont toutes et tous des mémoires vives et percutantes. Ils nous racontent leurs souvenirs, des anecdotes comme si nous les avions nous-mêmes vécus…
Le premier mardi de chaque mois, Les Prémices
– avec la complicité et la générosité de Francette Paisant et Patricia Lévêque –  se sont installées à la MARPA de Mortrée pour des causeries animées par Patrick Huguin, ancien guide au château d’O et historien local qui partage sa collection de cartes postales et surtout ses recherches approfondies sur presque chaque habitant – mort ou vivant ! À la Maison d’accueil rural pour personnes âgés, nous avons été rejoints par leurs amis, associations locales, historiens en herbe afin de partager la mémoire collective autour de la plaine de Sées pour, au fur et à mesure, reconstituer les pans de notre paysage social et géographique.

Les prochaines séances des « Causeries à la Marpa » auront lieu de 15h à 17h, le mardi 1er avril autour des cartes postales du Chateau d’O, les mardis 6 mai, 3 juin et 1er juillet autour d’images des communes environnant Mortrée.

En images prises par Louise Sagot, membre de l’équipe PRÉMICES, des causeries, les premiers mardis de chaque mois à la MARPA de Mortrée – Maison d’accueil rural pour personnes âgées – pour évoquer avec les aînés les questions de mémoire collective autour du paysage de la plaine de Sées.

La Ligne

Promenades impressionnistes en 17 étapes du 1er juin au 7 juillet

dans le cadre de Normandie Impressionniste 2013

Conception et mise en œuvre Transat Projects

L’Impressionnisme, c’était sortir de l’atelier, poser son regard sur le monde extérieur et peindre non plus d’après motif mais à partir du réel. Nous avons nous aussi éprouvé le besoin de sortir du cadre et des cases, et de porter un nouveau regard sur ces paysages et lumières qui ont inspiré ces peintres du XIXe siècle. Constituées de multiples rencontres et de propositions volontiers décadrées, les dix-sept étapes de ce projet se tiendront au cœur de sites choisis qui font écho à des questionnements ayant trait aussi bien à la culture, à la nature, au construit, au sauvage, qu’au langage, à l’image, aux paysages maritimes, aux saveurs, aux sons, à l’art, au sport…

L’intégralité de l’événement sur

http://transatprojects.org

Le Jour Le Plus Court 2013 à L’Écume des nuits

Transat Projects s’est associé au bar L’Écume des nuits rue des Croisiers à Caen pour inviter à l’occasion du Jour Le Plus Court l’association Off, organisatrice du festival du court métrage de Trouville/Mer Off-Courts, à présenter une sélection de clips vidéo réalisés dans le cadre du festival et de son studio.

Avec les groupes et réalisateurs Groenland (Montréal), Anthony Gandais Christophe Perray (Caen), Fakear (Caen), Exsonvaldes (Paris), Thomas Lesourd (Trouville), Hoosky (Paris), Patrick Boivin (Montréal), Alaclair Ensemble (Québec), Mathias Rifkiss (France), Tom Fire (Paris), Patrick Boivin (Montréal), Who Are You (Québec), Amaury Chabauty (Saint Pierre Azif), Emmanuel Pampuri Sophie Chamoux (Paris), Da Pink Noise (Montréal), Basile Bohard (Bernay), Random Recipe (Montréal), Dominique Oliver Laurence (Montréal), Yosi Horikawa (Tokyo), Nicolas Boulenger (Trouville), Lexicon (Los Angeles), Dominique Oliver Laurence (Montréal), Random Recipe (Montréal), Alberic Aurteneche (Montréal), Olivier Héraud Vincent Pintado (Paris), Diner at the Thompson’s (le Havre/ Santa Cruz), Khalifa (Caen), Misteur Valaire (Montréal), Olivier Picard David Pierrat (Montréal), The National Parcs (Montréal) et Ian Cameron (Montréal).

Le Jour Le Plus Court 2013 au Quatorze

Les Lutins du court métrage et Transat Projects organisent le 21 décembre cinq programmes de films courts dans quatre espaces de la maison située au 14 rue des Croisiers à Caen.

Ces cinq programmes sont Les enfants d’abord, Les adolescents ensuite, Cinéma Salon, Le jardin expérimental et Le sous-sol amoureux.

Au total, de 15h à 00h30, c’est plus de dix heures de films qui sont proposés, de Méliès aux dernières réalisations prîmées pour les Lutins du court métrage.

 

Jean-Gabriel Périot

Jean-Gabriel Périot  est l’invité le lundi 2 décembre 2013 à 18h30 du cinéma Lux en partenariat avec Local Films, la Maison de l’Image Basse-Normandie, Transat Projects et La Petite Marchande de Films.

À l’occasion de la présentation de L’OPTIMISME, tourné à Caen, soutenu et accueilli par la Région Basse-Normandie, nous vous invitions à une rencontre autour de ses courts métrages produits par Local Films.

Undo (2005 – 10’) Regarder les morts (2011 – 22’)

The Devil (2012 – 7’) L’Optimisme (2013 – 14’)

Désigner les ruines - Installation vidéo de 2004 à découvrir dans le hall du cinéma.

Né en France en 1974, Jean-Gabriel Périot réalise plusieurs courts métrages et installations. Son travail questionne de manière récurrente la violence et l’Histoire. Il développe actuellement un long métrage documentaire.

Son dernier court métrage, L’Optimisme, a été tourné à Caen avec Aurélia Buquet (en photo), Stéphanie Brault, Serge Nail, Pascal Dickens et Angélique Colaisseau.

http://www.jgperiot.net/

http://www.cinemalux.org/spip/Cote-Courts-Jean-Gabriel-Periot

Étape 17 (la dernière) – Tu voulais voir Honfleur

« Tu voulais voir Honfleur » d’Eric Valette est un parcours dans et autour de la ville sous forme graphique.

C’est une carte dessinée et légendée, autant objet à conserver pour sa conception qu’à utiliser pour se promener. 15 lieux d’observation traversant Honfleur et des expériences à découvrir. Mais c’est aussi une rencontre dessinée entre Charles Baudelaire, Erik Satie et Eric Valette qu’il appelle « L’imposteur », « L’escroc », « Charlot » ou encore « Le godelureau » et qui ne manque jamais une occasion d’exprimer son envie de boire un petit calvados. Et avec eux trois, on traverse la ville et l’histoire en passant par l’Amérique du Sud, Paris ou New York.

Rendez-vous était donc donné ce dimanche à 15h45 pour suivre ce chemin avec Eric Valette.

A mi-parcours, les promeneurs ont fait une belle et longue pause culinaire au stade de la Côte de Grâce, près de l’église et au-dessus de l’estuaire de la Seine. Grâce à Eric Valette, nous avons découvert qu’au 19e, les honfleurais avaient l’habitude après la messe à Notre-Dame de Grâce de pique-niquer avec des crevettes, du beurre et du cidre.

Côte de Grâce à 360 degrés

Étape 16 – Embarcations au Lux

Deux films exceptionnels, deux visions innovantes. Léviathan (des ethnologues Lucien Castaing-Taylor et Véronique Paravel), c’est ainsi qu’est décrit Moby Dick par Melville. Melville fit son premier voyage de New Bedford, le Pequod d’Achab part de New Bedford, alors Léviathan partira lui aussi de New Bedford. 12 caméras embarquées sur un bateau de pêche, aucun commentaire, uniquement le travail brute des marins-pêcheurs la nuit. Ce film qui voyage dans les festivals et suscite une bouche-à-oreille élogieux sera en salle à la rentrée au cinéma Lux.

Puis vint le tour de Swandown de Andrew Kötting et Iain Sinclair. Kötting est un réalisateur dont Transat Projects diffuse le travail depuis 15 ans. Sinclair est un écrivain et auteur du désormais culte London Orbital. Tous deux anglais, ils manient avec subtilité érudition et ironie au cours d’un voyage loufoque à bord d’un cygne-pédalo, de Hastings sur la côte sud de l’Angleterre à Londres aux abords des travaux pour les J.O. 2012, fin du périple.

(images E.D. distribution & Independencia distribution)

 

Étape 15 – Thomas Köner à Blainville (Musée éclaté)

Pour cette étape, nous inaugurions en présence des élus de la commune de Blainville-sur-Orne, l’installation sonore de Thomas Köner, dans un container sur le site des Banquets, dans le cadre du Musée Éclaté de la Presqu’île de Caen.

Nous avons présenté la démarche de l’artiste au public parfois dérouté face à cette boîte à sons, sorte de sous-marin émergé, échoué non loin du canal.

(images Transat Projects)

Étape 14 – Elina Brotherus à Midi-Minuit (Imec)

Samedi 29 juin avait lieu la manifestation organisée par l’Imec Midi-Minuit qui réunissait les lectures et conférences de Michel Piccoli, Gérard Wajcman, Jean-Christophe Bailly, Thomas Clerc, Pierre Senges, Emmanuelle Lapeyre, les performances de Patrice Grente, Frédéric Hocké, Deborah Lennie et Sonia Chiambretto, et les films The Swimmer et Les Dents de la mer… Et nous présentions l’installation The Black Bay Sequence d’Elina Brotherus, avec le soutien de sa galerie gbagency.

(images gbagency, Elina Brotherus, Transat Projects)

Étape 13 – Marcel Dinahet à la galerie L’Œil Histrion

Vernissage de l’exposition Arromanches de Marcel Dinahet. Travaux réalisés lors de sa résidence à la Villa La Brugère l’hiver dernier. La propriétaire des lieux, Marie-Thérèse Champesme, était d’ailleurs présente.

Sont présentées deux photographies et une vidéo montée qui présente différents plans et points de vue sur la mer. 

(images Igor Futterer & galerie L’Oeil Histrion)