Étape 12 – Marcel Dinahet au club de plongée

Marcel Dinahet, vidéaste, commissaire d’exposition et plongeur (voir toute son actualité sur son site internet www.dinahet.net) est venu travailler cet hiver à la Villa La Brugère, lieu de résidence d’artistes situé sur le front de mer d’Arromanches, dans la maison de Marie-Thérèse Champesme. L’artiste s’est littéralement immergé dans l’eau, pour observer la côte d’un point de vue inédit. Nous tenions à évoquer son travail sur les lieux même de la résidence, avant son exposition à la Galerie l’Œil Histrion le lendemain (voir étape suivante). Nous avons ainsi proposé une soirée avec l’artiste qui a présenté une partie de ses travaux vidéographiques au club de plongée YCPWATP, lieu situé face à la mer, où nous a très gentiment reçu M. Jean-René Chépitel, plongeur émérite de la Manche à la Mer Rouge.

Étape 11 – Abri à Ravenoville-Plage

L’abri est bien là, conçu par Manuel Passard, construit avec l’aide de Zoé Carré et grâce au soutien du maire, monsieur Pierre Aubril, qui nous a accueilli avec entrain et gentillesse sur ce bord de mer assez exceptionnel.

Malgré le vent, quelques personnes sont venues partager un pique-nique face à la mer. Cette construction, inspirée de divers projets européens (dont le projet Detour en Norvège qui fut notre source d’inspiration pour la première étape de La Ligne) questionne les notions de paysage et de regard et restera visible et praticable tout l’été.

(images Christophe Bouder et Transat Projects)

Étape 10 – En étranger sur le sentier des douaniers

Pointe de Saire, Jonville-Plage à Réville, rendez-vous est donné au public par la Caravane d’inventions institutionnelles, pour découvrir le jeu de cartes postales « En étranger sur le sentier des douaniers » au bar Le Goéland, le tout par un vent terrible, faisant le bonheur des amateurs de sports de glisse.

A voir, des images mais aussi à écouter, une captation sonore de 3 mn qui offre une explication au projet par la Caravane elle-même, c’est-à-dire Marie-Liesse Clavreul et Thierry Kerserho.

Vue extérieure du Goéland à la pointe de Saire.

Vue extérieure du Goéland à la pointe de Saire – 2

Étape 9 – Trou Normand à Goury

À partir du dictionnaire français-normand écrit par Eric Marie, l’artiste Valérie Mréjen a proposé dans la station de sauvetage SNSM du Port de Goury une lecture adaptée de ce dictionnaire ainsi que d’autres textes. À noter que le bateau (images Transat Projects) ne fait pas partie du décor, c’est ce même bateau qui sort en mer pour secourir navire, pêcheurs et marins. L’installation a été mise en place le plus simplement possible pour pouvoir évacuer le site aussi vite que possible en cas d’alerte. Tout s’est bien passé.

Vous pouvez écouter Valérie Mréjen (la captation sonore étant tributaire du lieu, il faut passer outre la qualité du son) sur le podcast ci-joint avec les images.

Étape 8 – cueillette et art culinaire

Une cueillette avec le botaniste Peter Stallegger, spécialiste en plantes sauvages comestibles qu’il a collecté avec le public afin que le chef de La Malle aux épices en fasse bon usage et propose un dîner spécial La Ligne.

Ont été ramassées pour le dîner la reine des plantes sauvages – l’ortie – utilisée en crème pour accompagner un poisson de la côte – la lingue bleue. La criste marine, plante à l’aspect proche de la salicorne et au goût très iodée, fut ciselée et incorporée à une purée de pommes de terre, venant agrémenter des nems de légumes assortis d’une émulsion infusée à l’armoise.

Enfin pour le dessert, le chef utilisa les inflorescences du sureau qu’il nous proposa entières sous forme de beignet à déguster avec une crème anglaise parfumée à la berce – au goût fugace de mandarine.


Étape 7 – rencontre aérologique

Le pari était risqué, il s’agissait avec un parapentiste de prendre connaissance et conscience des flux d’air, dans un paysage sublime, en hauteur sur la mer. Malheureusement les vents étaient très forts et il était rigoureusement impossible de voler. Il faut en effet un vent de 15 km/h maximum, ce jour-là, il était de 40 km/h et dans la mauvaise direction.

En images (Transat Projects, une série faite lors de la préparation du projet)

Étape 6 – Le Chant des dunes

Sous le vent, une belle marche commentée dans les dunes de Biville le samedi 8 juin avec une double intervention sur l’histoire géologique et l’environnement naturel actuel.

Deux vidéos de quelques secondes pour apprécier le paysage et le vent :

https://vimeo.com/68623824

https://vimeo.com/68623826

Étape 5 – Le Rythme de la vague

Malgré l’absence de Gibus de Soultrait qui a été un partisan du projet depuis de longs mois, l’étape a été maintenue avec comme souhait de présenter son nouvel essai « La question du rythme (de la vague) » paru aux éditions Surf Session.

En introduction, quelques citations en lien avec la mer et la littérature :

« Chacun le sait : l’eau et la méditation sont unies inséparablement, à jamais. »

Moby Dick, Herman Melville, 1851

La Grande Vague de Kanagawa de Hokusaï

La Grande Vague de Kanagawa de Hokusaï

« Tous les nouveaux sports (de glisse) sont du type insertion sur une onde préexistante. Comment se faire accepter dans le mouvement d’une grande vague, d’une colonne d’air, « arriver entre » au lieu d’être origine d’un effort, c’est fondamental. »

Pourparlers, Gilles Deleuze, 1990

Un panorama vidéo très bref mais saisissant sur le paysage côtier de la Hague sur le lien ci-dessous :

La Hague

Étape 4 – La Baleine blanche

Moby Dick et Capitaine Achab, John Huston, Philippe Ramos, Gregory Peck, Orson Welles, Denis Lavant, Dominique Blanc, un casting de rêve pour deux grands films très différents sur le Léviathan.

Grâce à l’équipe du cinéma de la plage à Hauteville-sur-Mer, ce fut un vrai plaisir de cinéma.

Un remerciement particulier à Sébastien Tiveyrat de Swashbuckler Films.

(images Swashbuckler Films et Sophie Dulac Distribution)

Étape 3 – Mont-Saint-Michel et Chartres

Le samedi 1er juin à l’Abbaye du Mont-Saint-Michel, dans le cadre de la manifestation nationale #MotsNus du Centre des monuments nationaux, nous avions invité Jean-Marie Frin à lire les premiers chapitres d’un livre de Henry Adams écrit en 1904, « Mont-Saint-Michel et Chartres ».

(images Transat Projects et Christophe Bouder)

http://www.monuments-nationaux.fr/fr/actualites/a-la-une/bdd/actu/1305/-motsnus//