La Ligne – Promenades impressionnistes

dans le cadre de Normandie Impressionniste 2013
Conception et mise en œuvre Transat Projects
Du 1er juin au 7 juillet 2013

Quelques images de La Ligne

Au détour de promenades impressionnistes, sur le fil de l’eau, La Ligne invite architectes, artistes, chefs cuisiniers, cinéastes, comédiens, écrivains, musiciens, photographes ou scientifiques à partager leurs vues et impressions autour du littoral. En suivant le rivage, d'étape en étape, La Ligne propose de vous laisser porter par le déroulé de la côte bas-normande. Le parcours commence au Mont-Saint-Michel, l’une des portes de la Normandie, et file ensuite sur 470 kilomètres pour s’achever à Honfleur, sur les bords de Seine.

L'Impressionnisme, c'était sortir de l'atelier, poser son regard sur le monde extérieur et peindre non plus d'après motif mais

à partir du réel. Nous avons nous aussi éprouvé le besoin de sortir du cadre et des cases, et de porter un nouveau regard sur ces paysages et lumières qui ont inspiré ces peintres du XIXe siècle. C’est pourquoi nous convions les publics locaux ou bien les visiteurs de passage à une déambulation singulière, en suivant toujours une ligne, celle du littoral, celle de l’horizon. Constituées de multiples rencontres et de propositions volontiers décadrées, les dix-sept étapes de ce projet se tiendront au cœur de sites choisis qui font écho à des questionnements ayant trait aussi bien à la culture, à la nature, au construit, au sauvage, qu’au langage, à l’image, aux paysages maritimes, aux saveurs, aux sons, à l’art, au sport...

Pour lancer et inaugurer La Ligne, nous avons choisi comme première étape l'aire de la baie du Mont-Saint-Michel. Ce site, qui évoque tout à la fois le voyage et la contemplation, offre un point de vue inattendu sur la baie, notre halte suivante, et nous rappelle, les artistes et créateurs d’aujourd’hui, à travers une multitude de nouveaux supports, peuvent eux aussi s’emparer du paysage et inviter les passants, estivants et voyageurs à le contempler d’un œil différent. La Ligne déroulera son fil et le voyage se poursuivra par une traversée à pied pour rejoindre le Mont…

 

Haut de page

Étape 01

"Route et Détour" – Rencontre architecturale et paysagère

Aire de la Baie / Autoroute des Estuaires – A84
Samedi 1er juin / 14h00 – 16h00

Aire de la BaieAire de la Baie © Transat Projects

Ni station-service, ni Restoroute : l’aire de la Baie n’est pas une aire d’autoroute comme les autres. Subtilement, dans un environnement apaisant, la baie du Mont-Saint-Michel s’y offre au regard des voyageurs qui trouvent là un lieu de pause et de contemplation. Cette belle anomalie du paysage autoroutier est le résultat du dialogue mené entre la Direction Interdépartementale des Routes Nord-Ouest et le cabinet d’architecture Atelier Nord Sud. Cette expérience n’est pas sans rappeler le projet Detour mené à partir de 1993 en Norvège où, afin de mettre en valeur les plus beaux sites nationaux et redynamiser le tourisme dans ces régions, le ministère norvégien des Transports et la fondation pour le Design et l’Architecture Norsk Form demandèrent à plus d’une cinquantaine d’architectes, designers et artistes de construire des édifices le long des routes traversant les plus beaux paysages de ce pays où l’eau est omniprésente..

Nous avons souhaité, pour cette première étape de lancement et d'inauguration de La Ligne, dresser un parallèle entre l’aire de la Baie et le projet norvégien, car tous deux sont, à leur façon, de véritables réinterprétations artistiques et

environnementales du littoral. Par effet de ricochet, Route et Détour se prolongera avec deux autres étapes de La Ligne : la « cabine-cabane » sur le rivage de Ravenoville et la très poétique vidéo de l'artiste finlandaise Elina Brotherus présentée à l’abbaye d’Ardenne.

À l’aire de la Baie, ce vernissage autoroutier sera l'occasion de rencontrer, autour d'une lecture croisée et illustrée, Jean-Marc Viste de l’Atelier Nord Sud et l’un des acteurs du projet norvégien Detour. En partenariat avec l’Ambassade royale de Norvège et la Direction interdépartementale des Routes Nord-Ouest.

 

Jean-Marc Viste de l'Atelier Nord Sud / www.ateliernordsud.com

Infos pratiques
En venant de Caen, sur l'A84 à 7 km avant Avranches, après la sortie 36.
En venant de Rennes, une fois garé, traverser la passerelle piétonne pour être du bon côté de l'aire.
La rencontre aura lieu sur l'aire de pique nique, près des blocs sanitaires.

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 02

"Traversées" – Promenade commentée

Bec d'Andaine / Genêts / Baie du Mont-Saint-Michel
Samedi 1er juin / 16h45

Baie du Mont-Saint-MichelBaie du Mont-Saint-Michel © Chemins de la Baie

Chaque année, le Mont-Saint-Michel attire plus de trois millions de visiteurs. Nombre d’entre eux choisissent de le rejoindre à pied, en traversant la baie connue pour ses sables mouvants et ses marées galopantes. Au Moyen Âge déjà, le Mont-Saint-Michel était un haut lieu de pèlerinage (en 1368, la confrérie de Saint-Jacques qui hébergeait à Paris les pèlerins en route vers le Mont en dénombrait quelque 15 000). Pourquoi ? Qu’est-ce qui poussait ces milliers de gens, surtout normands et bretons, à entreprendre ce périlleux voyage ? Quels étaient les chemins empruntés ? Comment s’orientait-on ? Quelle pouvait être l’émotion ressentie quand, après des journées, des semaines, voire des mois de marche, de peur et de privations, le Mont apparaissait enfin ? Est-ce un hasard si, aujourd’hui encore, tant de visiteurs choisissent d’aborder cette merveille de la même manière ?

Toutes ces questions seront évoquées lors de la traversée menée par un guide des Chemins de la Baie et commentée par François Saint-James, chargé d’action culturelle au Centre des monuments nationaux et spécialiste de l’histoire du Mont-Saint-Michel, où il a élu domicile.

 

Infos pratiques
Rendez-vous : 16h45 au parking du Bec d'Andaine.
Départ de la traversée : 17h00. Arrivée prévue au Mont-Saint-Michel 19h30.
Traversée de 6,5 km.
Retour en navette à 23h00, rendez-vous au Centre d'information touristique, après la lecture de Jean-Marie Frin, pour le parking du Bec d'Andaine.
Retour à pied (gratuit) avec le guide à 21h00 pour ceux qui ne participent pas à la lecture.

Pensez à votre restauration du soir et à apporter un coupe-vent
Tarifs de la traversée : 8 € / 5 €
Tarif du retour en navette : 5,50 €

Réservation obligatoire auprès des Chemins de la Baie // 02 33 89 80 88 // www.cheminsdelabaie.com

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 03

"Mont-Saint-Michel et Chartres" – Lecture

Abbaye du Mont-Saint-Michel
Samedi 1er juin / 20h30

Abbaye du Mont-Saint-MichelAbbaye du Mont-Saint-Michel © M. Lerouge CDT50

Le Mont-Saint-Michel est une source inépuisable de récits. Parmi tous les livres écrits à son sujet, Mont-Saint-Michel et Chartres de l’Américain Henry Adams, publié pour la première fois aux États-Unis en 1904, est devenu un “classique“ de l’histoire de l’art gothique et de la littérature américaine du début du XXe siècle. Étonnamment, il est resté quasiment inconnu en France où il ne fut publié qu’en 1955 ; épuisé, il n’a jamais été réédité depuis. Dans la tradition de Thoreau, Melville ou Whitman, Adams témoigne d’un voyage, non pas celui littéral de tant de ses compatriotes, mais un voyage méditatif à travers le temps et l’espace à l’intérieur de l’imagination médiévale. Utilisant l’architecture, la sculpture, les vitraux, il donne vie aux conventions sociales, aux schémas

de pensées et aux croyances du XIIIe siècle, bouleversant l’étude historique pour devenir, en quelque sorte, une forme de théâtre.

Le comédien Jean-Marie Frin lira dans plusieurs lieux qu’il aura lui-même choisis trois des chapitres de ce livre évoquant la puissance architecturale du Mont. Il nous fera ainsi découvrir l'abbaye sous différents angles – entre intérieur et extérieur, majesté et intimité – avec en ligne d'horizon la baie et ses lumières changeantes.

Cette lecture est proposée dans le cadre de la manifestation nationale #MotsNus du Centre des monuments nationaux.
Logo des Musées nationaux

 

Infos pratiques
Tarifs entrée abbaye (lecture incluse) : 9 € / 5,50 €
Parking payant du Mont-Saint-Michel : 8,50 €
Pour ceux qui sont venus à pied, retour en navette à 23h00 ; rendez-vous au Centre d'information touristique, pour le parking du Bec d'Andaine.

Abbaye du Mont-Saint-Michel
tél : 02 33 89 80 04
evenements-amsm@monuments-nationaux.fr
mont-saint-michel.monuments-nationaux.fr

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 04

"La Baleine blanche" – Cinéma

Cinéma de la plage / Hauteville-sur-Mer
Dimanche 2 juin / 14h00

La Baleine blancheCapitaine Achab © P. Ramos-Sophie Dulac Distribution

De la grande fiction hollywoodienne en passant par le documentaire, le cinéma s’est emparé à maintes reprises du thème de la mer. Nous avons choisi le regard de deux réalisateurs pour aborder l’océan d’un point de vue fantastique, à travers le mythe de Moby Dick, un conte merveilleux qui a nourri l’imaginaire des pêcheurs de baleine avant de nourrir le nôtre. Dans ce cinéma tout près du front de mer, deux films seront projetés : Moby Dick de John Huston – avec Gregory Peck et Orson Welles – , qui nous embarque littéralement sur un navire dans une quête éperdue de l’homme face au célèbre cachalot blanc et face à son destin.

Et Capitaine Achab de Philippe Ramos – avec Denis Lavant et Dominique Blanc – où le réalisateur, très inspiré par la peinture, se concentre sur la vie du célèbre capitaine, en imaginant notamment son enfance, pour livrer un film poétique et pictural.

 

Infos pratiques
14h00 : Moby Dick (1956 / 1h55)
17h30 : Capitaine Achab (2007 / 1h40)
Tarifs : 6 € / 4,80 €

Cinéma de la plage
34, avenue de l'Aumesle
50590 Hauteville-sur-Mer
tél : 02 33 47 52 22
www.cinemadelaplage.fr

Haut de page ou carte

Étape 05

"Le Rythme de la vague" – Rencontre

Restaurant Le Cap Marine / Siouville-la-Hague
Jeudi 6 juin / 18h30

SiouvilleMare de Vauville © T. Houyel CDT50

L’art – à travers le regard du peintre et du photographe – a toujours révélé ce qui était à voir. C’est en choisissant et en délimitant un cadre puis en le représentant que l’artiste fait de la nature un paysage digne d’être contemplé.

Gibus de Soultrait, écrivain philosophe du surf, publie "La question du rythme (de la vague)" aux éditions Surf Session. C'est l'occasion d'une lecture de son travail et de parler d'une pratique intimement liée à la mer et à l'eau. À partir de son livre, nous souhaitons aborder notre relation à la nature, au paysage de la vague et à l’imaginaire qu’elle suscite à travers une invitation à la contemplation face à la plage de Siouville. La Grande Vague de Kanagawa de Hokusaï, l'une des œuvres qui inspira l'impressionnisme, représente la vague comme un monde en soi et sera le fil conducteur de cette rencontre.

Le paysage de la vague est pour le “surfeur” un passage par/avec lequel il s’insère et s’intègre dans le mouvement du paysage, de la vague. Paysage/passage. Pour le surfeur, la démarche est mouvementée, rythmée, la vague ne laissant qu’une trajectoire étroite (infime, intime) et éphémère à la glisse rédemptrice. Le reste du temps est apprentissage de cette préhension juste de la vague... et du cours des choses.

 

Gibus de Soultrait / www.lententedumouvement.tumblr.com

Infos pratiques
Restaurant Le Cap Marine
16, bd Ferdinand Deveaud
50340 Siouville-Hague
tél : 02 33 94 04 56
www.lecapmarine.fr

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 06

"Le Chant des dunes" – Promenade commentée

Massif dunaire de Biville
Samedi 8 juin / 15h00

MAssif dunaireMassif dunaire de Biville © Transat Projects

De Carteret à Biville, les dunes qui bordent le littoral forment des paysages de toute beauté, et celles du Cotentin constituent l’un des plus anciens massifs dunaires d’Europe resté intact. Propriété du ministère de la Défense qui s’en servit comme terrain d’entraînement et de manœuvre, près de la moitié des dunes de Biville fut interdite d’accès au public jusque dans les années 2000, ce qui explique, en partie, la préservation de ce site exceptionnel au paysage changeant, fragile, envoûtant et lunaire.

C'est à une promenade que nous vous convions pour une découverte de ces hautes dunes qui confèrent au paysage un caractère plastique et pictural. Celle-ci se fera en compagnie d'un guide naturaliste du Centre permanent d'initiatives pour l'environnement du Cotentin.

 

Didier Lecœur / www.cpiecotentin.com

Infos pratiques
Lieu de rendez-vous sur le parking devant la mairie de Biville.
16, rue Thomas Hélye
50440 Biville
Promenade de 5 km
www.biville.fr

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 07

"Fluides invisibles" – Rencontre paysagère avec parapente

Site de parapente Les Pierres Pouquelées / Vauville
Samedi 8 juin / à partir de 17h30 (selon les conditions météo)

parapenteSite de parapente Les Pierres Pouquelées © Transat Projects

Rien de tel que le parapente pour appréhender les paysages peints dans les années 1870 par Jean-François Millet ou pour embrasser d’un regard le panorama qui, un siècle plus tard, servit de décor à Roman Polanski pour son film Tess.

Le site des Pierres Pouquelées domine la mer. En fin d’après-midi, celle-ci y restitue l’air chaud emmagasiné dans la journée, ce qui permet aux parapentistes de prendre de la hauteur en douceur. Ces courants invisibles portent les ailes. Le pratiquant expérimenté peut alors survoler la crête des heures durant ou passer à quelques mètres du sol afin de commenter

ce que nous ne voyons pas et nous faire ainsi partager les émotions ressenties quand on met en pratique le rapport aux fluides pour approcher d’un peu plus près les nuages.

 

Infos pratiques
En quittant Vauville, prendre la D318 – direction de Beaumont-Hague, le site est indiqué sur votre gauche.
www.cotentinvolibre.com

Haut de page ou carte

Étape 08

"Saveurs sauvages" – Rencontre botanique et culinaire

La Malle aux épices / Auderville
Jeudi 13 juin / 14h00, 16h00 et 20h00

parapenteAuderville © Transat Projects

Les terres du cap de la Hague jouissent de plusieurs microclimats et d’une importante biodiversité qui leur confèrent un caractère sauvage et puissant. Nous vous invitons à les arpenter en compagnie de Peter Stallegger – botaniste et expert régional en plantes sauvages comestibles – pour découvrir des points de vue exceptionnels sur la mer et renouer avec les plaisirs et les savoirs d’une pratique ancestrale : la cueillette. Entre champs, potagers et littoral, ce site aux allures d'Irlande, offre une richesse foisonnante d'espèces végétales aux couleurs et formes variées.

Les fruits de cette cueillette iodée seront confiés à Christophe Barjettas qui inventera pour nous un dîner révélant le goût des herbes sauvages du coin. En mêlant produits locaux, épices et saveurs d’ailleurs, ce chef, qui a choisi de poser sa Malle aux épices dans ce village du bout du monde, vous entraîne toute l’année vers d’autres horizons, dans le cadre de son restaurant faisant aussi office de bar et de kiosque à journaux.

 

Peter Stallegger / www.peter.stallegger.sitew.com

Infos pratiques
Deux départs pour la cueillette à 14h puis à 16h pour un maximum de 30 personnes par groupe.
Promenade-cueillette de 3km.
Réservation à resa@transatprojects.org ou au 09 75 56 57 68
7 € de frais de participation à la cueillette.
Dîner à 20h00 : menu découverte réalisé à partir de la cueillette / prix unique de 35 € (dessert et boisson inclus). Réservation auprès de la Malle aux épices.

La Malle aux épices
71, rue de l'Église
50440 Auderville
tél : 02 33 52 77 44
www.lamalleauxepices.com

Haut de page ou carte

Étape 09

"Le Trou normand" – Lecture illustrée

Station Sauvetage SNSM / Goury-la-Hague
Vendredi 14 juin / 20h00

Valérie MréjenLe Trou normand © Valérie Mréjen

Dans son dictionnaire Normand-Français, Éric Marie nous livre le résultat d’une quarantaine d’années d’enquêtes et de collectages auprès de locuteurs du Cotentin révélant un vocabulaire relatif à la mer et aux paysages maritimes. C’est à une amoureuse du verbe et du mot que nous avons confié ce dictionnaire afin qu’elle y pioche à son gré et joue avec les mots et les définitions.

Le Trou normand sera le récit d’un rêve étrange sur l’oubli de la langue et des mots : un personnage se retrouve confronté à une succession de situations inédites, où l’on parle une langue qu’il croit reconnaître et comprendre par instants, sans parvenir à la maîtriser réellement. Il est notamment question

d’animaux, d’espèces végétales, d’intempéries… de tout un vocabulaire spécifiquement lié à ces terres du littoral. Le texte est rédigé à partir d’une exploration du dictionnaire Normand-Français, qui dresse un inventaire des usages en Cotentin.

Écrivaine et artiste, Valérie Mréjen, présentera une création aussi bien visuelle qu’écrite dans l’étonnante et belle bâtisse de la station de sauvetage du port de Goury.

 

Valérie Mréjen / www.valeriemrejen.com

Infos pratiques
Station Sauvetage SNSM
50440 Goury-la-Hague

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 10

"En étranger sur le sentier des douaniers" (entre Barfleur et Saint-Vaast-la-Hougue) – Promenade

Bar Le Goéland / Phare de Jonville / Pointe de Saire
Samedi 22 juin / 16h30

La Caravane d'inventions institutionnellesVous êtes ici © La Caravane d'inventions institutionnelles

Cette partie de la côte de Barfleur à Saint-Vaast-la-Hougue, qui s’étend sur dix-sept kilomètres, est une encapsulation des enjeux géographiques (sociaux et physiques) de la région Basse-Normandie. La diversité de ces paysages nous a poussés à inviter un collectif d’artistes – La Caravane d’inventions institutionnelles – à réaliser un genre de topoguide sur le sentier des douaniers.

Il s’agirait plutôt ici de ne pas réaliser un topoguide de plus, mais de tenter d’inverser la proposition ordinairement faite aux promeneurs, que ceux-ci soient de passage ou qu’ils soient des habitués. Partant de l’appellation usuelle de « sentier des douaniers » (dont le nom officiel est Sentier du littoral) et sachant que les douaniers ne patrouillaient pas en s’astreignant à n’admirer que les sites réputés remarquables,

il s’agirait d’inviter les promeneurs à dresser eux-mêmes des sortes d’observations, de constats ou de comptes rendus amusés ou joueurs, pour ne pas dire des « procès-verbaux poétiques », sans présumer des objets sur lesquels ils pourraient porter. Des cartes postales, réalisées pour l’occasion, en formeraient les supports. Ces PVP pourraient ensuite être déposés par les promeneurs auprès des mairies ou des offices du tourisme du secteur, où ils seraient consultables par tout un chacun durant l’été.

 

Lieux de dépôt et de consultation publics des « procès-verbaux poétiques » :
mairies de Saint-Vaast-la-Hougue, Réville, Montfarville et Barfleur et offices du tourisme de Saint-Vaast, Quettehou et Barfleur.

Le jeu de cartes postales sera en vente localement tout l'été.

La Caravane d'inventions institutionnelles / www.lcii.fr

Infos pratiques pour le lancement de l’étape, autour d’un verre
Bar Le Goéland
82, route du Phare
50760 Réville

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 11

"Avec vue sur mer" – Abri sur le rivage

Front de mer / Ravenoville Plage
Dimanche 23 juin / À partir de 18h00

Avec vue sur merAvec vue sur mer © Transat Projects

Il est presque impossible aujourd’hui de se promener sans croiser ici et là des invitations à contempler un paysage ou un site. À travers ces incitations à la pause et à la contemplation, qu’est-ce qui est à voir ? Le site qui s’offre à notre vue ? Ou bien plutôt le dispositif d’encadrement qui est mis à notre disposition ? Comment s’opère le choix de ce qui est décroché du paysage ? En écho aux questionnements du peintre sorti de son atelier ou à ceux du photographe qui valide ou non sa prise de vue face au cadre qui lui est proposé, comment décide-t-on de ce qui constituera le champ et le hors-champ de l’image ?

Une partie du charme de Ravenoville Plage tient à cette étonnante rangée de maisonnettes aux couleurs vives

construites juste au bord du rivage. Servant autant de lieu de villégiature durant les vacances que de lieu de vie et de rendez-vous tout au long de l’année, celles-ci permettent aux résidents de se retrouver. Posée le long de la digue et en pendant à ces maisonnettes, "un abri" / "dessiné" / "réalisé" éphémère, visible durant tout l’été, sera dessinée et réalisée par Manuel Passard à partir d'anciens bouchots – pieux servant de support à l'élevage des moules. Cette construction découpera un point de vue, comme un tableau choisi aux pourtours multiples, et sera inaugurée autour d'un apéro-participatif.

 

Infos pratiques
Rendez-vous avenue de la plage avec de quoi trinquer
50480 Ravenoville
Installation visible et praticable jusqu'au 29 septembre.

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 12

"Travail de résidence" / Rencontre

Club de plongée YCPWATP / Arromanches-les-Bains
Jeudi 27 juin / 19h30

Marcel DinahetArromanches © Marcel Dinahet

Arromanches-les-Bains est une jolie station balnéaire devenue célèbre pour son port artificiel et aujourd’hui, malgré la beauté de ses ciels et de ses lumières, le tourisme de guerre tend à faire oublier qu’elle demeure une destination de villégiature.

En janvier et février 2013, Marcel Dinahet a été invité en résidence à la Villa la Brugère, maison familiale située face à la mer. Adoptant un point de vue décentré, depuis la mer, qui questionne la place souvent mouvante de l’observateur, Marcel Dinahet offre des panoramas du littoral laissant percevoir le paysage naturel ou construit, maritime ou portuaire, les éléments contenus dans l’image et par conséquent hors de l’image.

L'artiste interroge les confins, les limites, les finistères, cherchant à apercevoir dans ces fins de terre, ces interstices entre les éléments naturels, des formes inaperçues qui pourraient nous apporter des nouvelles inédites de notre monde.

Un panorama de paysages littoraux, patiemment mis en œuvre depuis ces vingt dernières années, sera montré et accompagné d’une présentation et discussion avec Marie-Thérèse Champesme, présidente de l’association Villa la Brugère qui accueille auteurs, plasticiens et cinéastes en résidence toute l’année.

 

Marcel Dinahet / www.marceldinahet.net

Infos pratiques
Club de plongée YCPWATP
À l'intersection du quai Général Leclerc et des Loges (face à la mer)
14117 Arromanches-les-Bains
tél : 06 68 13 34 36

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 13

"Arromanches" / Exposition

Galerie l'Œil histrion / Hermanville-sur-Mer
Vendredi 28 juin / 18h30

Marcel DinahetArromanches © Marcel Dinahet

Pour son étape à la galerie L'Œil histrion, Marcel Dinahet présentera ses recherches réalisées durant sa résidence à la Villa la Brugère à Arromanches-les-Bains. Plongeur passionné et nageur par tout temps et toute température, l'artiste fait de sa pratique un moyen d’expression et de découverte du monde. Sa position d’immersion dans l’élément marin nous donne ce sentiment étrange de plonger avec lui et nous révèle la sensation d’immensité face à la mer et au paysage filmé. Son approche technique de la photographie permet la capture d'un instant, saisissant la lumière et arrêtant le mouvement de la mer. Seront à découvrir les images de l’artiste – mobiles ou fixes – offrant des points de vue, depuis son corps en partie immergé, sur les paysages marins et mouvants de cette partie de la côte normande.

La Galerie L’Œil histrion a eu le courage de s’affranchir de l’attrait de la ville et de s’installer à Hermanville-sur-Mer – une petite station balnéaire non loin de Caen – pour y exposer de l’art contemporain et attirer d’autres publics. Elle montre ainsi sa détermination et son entrain à créer des surprises visuelles là où on ne l’attend pas.

 

Infos pratiques
Exposition visible du 29 juin au 21 juillet
Galerie l'Œil histrion
28, rue Casimir Hébert
14880 Hermanville-sur-Mer
Ouvert du mercredi au samedi de 15h00 à 19h00 et sur rdv
tél : 07 80 00 40 12
oeilhistrion.com

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 14

"The Black Bay Sequence" / Installation vidéo

IMEC Abbaye d'Ardenne
 / Saint-Germain-la-Blanche-Herbe
Samedi 29 juin / de midi à minuit

Elina BrotherusThe Black Bay Sequence © Elina Brotherus-Courtesy gb agency

Les Nordiques ont développé une véritable culture du bain. L’eau – symbole de la régénération et de la renaissance – et la baignade sont placées au cœur d’une relation au corps permettant de se purifier, de se relaxer et aussi de se socialiser. La nature ayant toujours offert la fraîcheur des mers, des rivières, des lacs et le bienfait des sources, la qualité de l’eau est en cela fondamentale et n’est pas sans rappeler la tradition des bains de mer sur la côte Normande et le développement de la balnéothérapie.

Les images de Elina Brotherus révèlent une étendue d'eau et de ciel à perte de vue, la ligne d'horizon en point de fuite. S'y déploie un corps féminin qui se baigne et fend des eaux peu profondes dont la surface, d’un calme plat et reposant, incite

tout à la fois à la détente et à la sérénité. La silhouette féminine, posée au centre de l'image, nous permet de saisir l'environnement et son échelle. Ce qui prévaut ici est la place du personnage au creux de cette nature ainsi que la beauté même du paysage. C'est ainsi que l'artiste a orienté son travail que l'on pourrait comparer à celui des peintres romantiques. Néanmoins, Elina Brotherus ne nous montre pas la petitesse de l'homme face au caractère grandiose et écrasant de la nature mais un paysage en mouvement, empli de vibrations, comme un tableau animé où une relation symbiotique avec l'eau se met en place.

 

Elina Brotherus / www.elinabrotherus.com

Infos pratiques
À l’occasion de Midi-Minuit, rendez-vous annuel et estival organisé par l’IMEC – Institut mémoires de l’édition contemporaine – l’installation The Black Bay Sequence sera visible en boucle de midi à minuit.
Midi-Minuit – Histoires d'eau dans le cadre de Normandie Impressionniste
IMEC Abbaye d'Ardenne

 14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe
tél : 02 31 29 52 37
www.imec-archives.com

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 15

"Inanimatum" / Installation sonore

Site des banquets – Chemin de halage / Blainville-sur-Orne
Jeudi 27 juin / 18h00

Thomas KönerInanimtum © Thomas Köner

Bien que située dans les terres, la commune de Blainville-sur-Orne est directement reliée à la côte par le canal et le chemin de halage qui le borde. Installés au bord de ce même canal et fermés depuis les années 50, les Chantiers Navals Français ont aujourd’hui laissé place à une zone portuaire. C’est dans ce cadre, entre eau, verdure et route à quatre voies que l’installation de Thomas Köner prendra place, en suspens entre un univers bucolique et une ambiance industrielle. L’artiste est un compositeur de sons qui travaille sur les combinaisons entre expériences visuelles et auditives, étroitement liées à la notion de paysage et de contemplation.

Le ruissellement de l'eau qui traverse le site de Blainville-sur-Orne influera sur sa proposition sonore. C’est un regard

acoustique que l’artiste portera sur le lieu. L'écoulement horizontal du temps rencontre les impulsions soniques et crée une dimension verticale dans laquelle les habitudes contemporaines de loisir et de promenade font face à l'au-delà (à l'autre rive) de ce lieu, où la prémonition, les souvenirs réévaluent la conscience sonique de chaque visiteur.

Installation dans un container réalisée dans le cadre du Musée éclaté de la presqu'île de Caen, conçu et mis en œuvre par le Laboratoire de l'art et de l'eau – unité de recherche de l'École supérieure d'arts et médias Caen-Cherbourg.

 

Thomas Köner / www.koener.de

Infos pratiques
Site des banquets
14550 Blainville-sur-Orne
Exposition visible et audible 7j/7—24h/24, jusqu’au 27 octobre

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Étape 16

"Embarcations" / Cinéma

Cinéma Lux / Caen
Lundi 1er juillet / 20h00

LeviathanLeviathan

Pour cette étape caennaise, point de départ du canal menant jusqu'à la mer, nous embarquons en avant-première à bord de deux navires bien différents. À travers le choix de deux documentaires de création, la mer et l'eau sont abordées et traitées de manière radicalement opposée, entre activité humaine et travail pour l'un ; loisir, promenade et drôlerie pour l'autre.

Leviathan nous plonge dans un univers sombre et impressionnant, celui de la pêche en chalutier au large des États-Unis. À New Bedford – qui inspira Herman Melville pour l'écriture de Moby Dick – les deux réalisateurs embarquent à bord d’un chalutier. Leurs caméras disséminées sur le bateau nous

permettent de plonger dans un univers visuel et sonore confondant, sans repères, baigné par des sons et grincements métalliques. Les images qui nous sont offertes révèlent cet équilibre entre la fragilité de la vie au milieu d’éléments naturels extrêmes. En écho à ces images picturales, qui nous plongent dans un univers inconnu, Andrew Kötting et Iain Sinclair nous proposent un autre genre de poème visuel. Swandown relate le périple des deux acolytes parcourant durant un mois les eaux anglaises, à la fois en mer et sur le canal d'Hackney, à bord d'un pédalo en forme de cygne nommé Edith. Ce voyage drolatique qui les mènera jusqu'à Londres sera l’occasion de nombreuses rencontres et de porter un regard à la fois historique, littéraire et politique, sur la culture britannique.

 

Infos pratiques
20h00 : Leviathan (2012 / 1h27) en présence du réalisateur (sous réserve)
22h00 : Swandown (2012 / 1h34)

Tarifs : 6 € / 4 €

Cinéma Lux
6, avenue Sainte-Thérèse
14000 Caen
tél : 02 31 82 29 87
www.cinemalux.org

Haut de page ou carte

Étape 17

"Tu voulais voir Honfleur" / Parcours urbain

Du vieux bassin à la chapelle de Notre-Dame de Grâce / Honfleur
dimanche 7 juillet / 17h00

Éric ValetteDessin Honfleur © Éric Valette

– "Proposition subjective de promenade en marge des circuits touristiques"

Honfleur – charmant village et port de pêche qui inspira d'illustres peintres impressionnistes – est connu pour le cachet et l’harmonie de son centre historique. Au XIXe siècle, Charles Baudelaire, le Parisien, poète de la modernité, de l’artifice, de la grande ville, venait régulièrement s'y reposer. En 1866, un an avant la mort de Baudelaire, la ville vit naître Erik Satie, le plus moderne des musiciens français du début du XXe siècle. Celui-ci passa une grande partie de sa vie à Honfleur.

Dans les petites ruelles et sur les berges, à travers le centre touristique et les alentours, entre les colombages, les pavés usés, les maisons aux écailles d’ardoise, je vais partir en promenade avec Satie et Baudelaire. Et essayer de traquer dans le petit port normand les racines de la modernité… Le projet prendra la forme d’une sorte de carte, qui rendra compte, par le dessin et l’écriture, à la fois de ce dialogue fictif entre le poète, le musicien et moi, et aussi des espaces croisés, des détails observés, des rencontres, de la géographie et du territoire.

Pour le lancement de cette étape, nous nous installerons sur le plateau de Grâce qui jouait un rôle social important à la fin du XIXe, début du XXe siècle. Après la messe du dimanche, les Honfleurais prenaient une "collation soupante" en fin d'après-midi, composée de crevettes, de cidre au tonneau, de beurre demi-sel et de pain brié.

 

Eric Valette / www.ericvalette.net

Infos pratiques
Lancement, le dimanche 7 juillet à 17h00, avec un encas composé de crevettes, de pain et de beurre salé. Rendez-vous au point de vue de la chapelle Notre-Dame-de-Grâce.

Le plan-dépliant sera en vente dans la ville tout l'été, ainsi que dans plusieurs librairies (au Havre, à Rouen, Caen, Paris, etc.) et sur notre site Internet.

Voir des images de l'étape

Haut de page ou carte

Logo Normandie ImpressionnisteLogo de la Région Basse-NormandieLogo Ville de CaenLogo du Ministère de la CultureLogo du Conseil Régional de Basse-NormandieLogo de la Région Haute NormandieDépartement de l'EureLogo Département Seine-MaritimeLogo Ville de Le HavreLogo Ville de Rouen

Logo Ambassade de NorvègeLogo des Chemins de la baieLogo des Musées nationauxLogo CPIE CotentinLogo Villa la BrugèreLogo l'Œil HistrionLogo IMECLogo Cinéma LuxLogo Cinéma de la plageLogo Surfsession MagLogo ésam Caen/Cherbourglogo Manche

 

Haut de page ou carte